• Alternance : ça ne dépend pas (que) des candidats

    Alternance : ça ne dépend pas (que) des candidats

    Depuis le début de l’année, et plus intensément depuis la période de précampagne, les camerounais invitent les candidats de l’opposition à faire bloc pour affronter ensemble le candidat sortant qui, il faut le dire, met tous les moyens en sa possession (autant le matériel, les fonds que les agents de l’État) pour s’assurer qu’au soir du 7 octobre, le pouvoir ne change pas de camp.

  • Pourquoi la coalition de l’opposition est-elle un leurre ?

    Pourquoi la coalition de l’opposition est-elle un leurre ?

    A une semaine du scrutin présidentielle au Cameroun, les débats sur la coalition des candidats de l’opposition font encore jaser. C’est l’une des reproches faites par certains Camerounais (électeurs ou non) aux leaders des partis de l’opposition candidats à la présidentielle du 7 octobre prochain.

  • A quoi servent vraiment l’inscription et la carte électorale biométrique ?

    A quoi servent vraiment l’inscription et la carte électorale biométrique ?

    L’un des challenges que doit relever Elecam, organe chargé d’organiser les élections au Cameroun, c’est invraisemblablement la distribution des cartes électorales. Après de multiples acrobaties pour relever le défi de l’inscription sur les listes électorales, il faut encore toute une stratégie de casse-tête chinois pour restituer les cartes électorales aux électeurs qui ont pris la peine d’aller s’inscrire.

  • Élection présidentielle : 3 questions aux équipes de campagne du candidat sortant

    Élection présidentielle : 3 questions aux équipes de campagne du candidat sortant

    Cette année, le RDPC, parti au pouvoir, a préféré donner la priorité à la campagne de proximité au détriment des meetings traditionnels. C’est plutôt une bonne chose, parce que de cette façon-là, la campagne sera plus interactive, ce qui donnera aux électeurs l’occasion de poser des questions directement aux concernés.